Bienvenue sur ce site qui t'accompagne pour développer une relation de qualité avec ton enfant!

Si c'est la 1ère fois que tu viens ici, tu auras sans doute envie d'en savoir plus sur les 4 piliers pour vivre un quotidien sans cris et devenir le parent confiant et serein dont ton enfant a besoin! Clique ici pour accéder gratuitement à la formation vidéo

Le conseil de famille: renforcer les liens et favoriser la communication

Le conseil de famille: comment et pourquoi l'organiser? Voici quelques situaitons: «C’est toujours pareil, c’est toujours vous qui décidez où on part en vacances. On n’a jamais notre mot à dire». «C’est toujours moi qui mets la table, mon frère ne fait jamais rien». Je pourrais continuer encore longtemps comme ça. Sans parler de la cacophonie des discussions de famille qui se transforment rapidement en disputes et en impasses.

As-tu essayé de mettre en place un conseil de famille?

Imagine un endroit où tout le monde peut s'exprimer. Où les décisions importantes ne restent pas en suspens, mais se prennent en équipe. Et où les conflits trouvent une issue. Que tu sois dans une famille monoparentale ou non, recomposée ou non, le conseil de famille devrait t’intéresser.

Découvre les conditions et règles à adopter, les sujets à aborder, les bienfaits de cette pratique pour renforcer les liens et contribuer à un climat apaisé à la maison. 

Organiser un conseil de famille

Définition du conseil de famille 

Le conseil de famille est bien plus qu'une simple réunion entre parents et enfants. Il s'agit d'un espace privilégié où les membres d'une famille se réunissent pour:

  • discuter;
  • décider;
  • collaborer.

Les sujets abordés touchent à:

  • la vie quotidienne;
  • l'éducation des enfants;
  • aux projets familiaux;
  • et bien plus encore. 

Ce temps d’échange favorise la participation de tous, des plus jeunes aux plus âgés, dans la prise de décision. Elle incarne la démocratie au sein de la famille.

Le conseil de famille à la maison reprend une dynamique que des professeurs des écoles utilisent au sein de leur classe pour nourrir des échanges constructifs.

L'importance de la communication au sein de la famille 

La communication est le ciment qui maintient les liens familiaux solides. Et le conseil de famille offre un cadre dans lequel cette communication peut s'épanouir. 

Les membres de la famille peuvent:

  • s'exprimer;
  • écouter les autres;
  • partager leurs idées et leurs préoccupations. 

C’est un outil qui soutient la discussion ouverte. Il contribue à éviter les malentendus, à renforcer les relations, et à booster un environnement familial épanouissant.

Lors d’une enquête publiée dans la Revue internationale de psychologie sociale en 2007, des chercheurs se sont penchés sur le rôle de la communication familiale et de l’estime de soi dans la délinquance adolescente. Ils ont montré que les relations familiales positives :

  • protègent des problèmes de conduite de l’adolescent ;
  • lui fournissent des ressources psychosociales qui l’aident à s’adapter à l’adolescence. 

Pourquoi mettre en place un conseil de famille ?

L'importance du conseil de famille

Avant de chercher à organiser un conseil de famille à la maison, il est important d’en comprendre l’intérêt. En étant convaincu de ses bienfaits, sa mise en place se fera beaucoup plus aisément et naturellement. Une fois de plus le conseil de famille n'est pas une astuce ou une baguette magique pour pacifier une ambiance délère. Il s'agit de se donner et de donner à tes enfants un temps dédié à des échanges sincères.

Favoriser la communication interne

On n’apprend finalement jamais à communiquer, à comprendre les relations humaines. Du coup, la communication n’est pas toujours très fluide au sein du foyer. Au point que parfois, des tensions se créent. Les personnes, enfants, adultes, se crient dessus, boudent. 

Un des objectifs du conseil de famille va être de ramener une communication apaisée entre les habitants de la maison. Il s’agit d’organiser des réunions régulières, avec des règles connues et appliquées par tous les participants. Tel un rituel, ce temps d’échanges permet à chacun de s'exprimer, partager ses idées, ses soucis et ses opinions.

Renforcer les liens familiaux

En encourageant les interactions entre les membres, le conseil de famille consolide les relations familiales. La famille partage des moments de réflexion, de planification, de prise de décision. Elle développe ainsi un sentiment d’unité et de solidarité. 

A découvrir:   Le bâton de parole: pour bien communiquer en famille

Ces réunions offrent des opportunités pour :

  • mieux se connaître ;
  • renforcer les liens intergénérationnels ;
  • créer des souvenirs communs qui renforcent le tissu familial.

Encourager la participation des enfants

Et ne crois pas que le conseil de famille soit réservé aux grands enfants ! Dès qu’ils ont environ 5 ans, il est possible de les impliquer dans les décisions familiales d'une manière éducative et constructive. En les encourageant à participer aux discussions et aux choix familiaux, on leur apprend à :

  • analyser ;
  • s’exprimer ;
  • raisonner ;
  • argumenter
  • arbitrer, trancher, décider ;
  • prendre des responsabilités.

Ils développent ainsi leur pensée critique. Cela renforce leur estime de soi et les prépare à être des citoyens responsables et actifs dans la société.

Prévenir les conflits familiaux

Les réunions du conseil de famille sont également un espace de parole pour résoudre les conflits potentiels. En discutant ouvertement des divergences d'opinion et en travaillant ensemble pour trouver des solutions, on prévient les conflits familiaux plus graves. 

Les membres de la famille apprennent à :

  • négocier ;
  • trouver des compromis ;
  • gérer les désaccords de manière constructive.

Comment organiser un conseil de famille? 7 points clés

Conseil de famille d'une maman solo

Concrètement, comment mettre en place un tel rituel familial ? Voici quelques éléments de réponse. Et comme tout conseil, libre à toi de l’appliquer, de le modifier pour l’adapter au mieux à ta façon de vivre. Rien n’est figé. 

Pour mettre en pratique, il faut s’approprier les règles de fonctionnement, les faire siennes. Cela implique parfois un peu de souplesse et de personnalisation dans la réalisation. L’important n’est pas d’être parfait, mais de faire. Il vaut mieux des réunions naturelles qui offrent une bonne circulation de la parole, qu’un rituel trop formel qui bloque la communication. L’aisance viendra aussi en pratiquant. 

1 - Choisir la fréquence des réunions

Si tu souhaites instaurer le conseil de famille au sein de ton foyer, il est préférable d’en faire un rendez-vous régulier. Cette constance favorisera d’autant plus la communication. Il convient donc de trouver un équilibre entre des réunions mensuelles ou trimestrielles et la disponibilité des membres de la famille. 

Un calendrier pré-établi n’empêche pas des conseils de famille exceptionnels lorsque des décisions urgentes doivent être prises. Un cahier peut être mis en place afin que chacun note, au fur et à mesure des semaines, les sujets à aborder lors du prochain conseil.

2 - Sélectionner un lieu adéquat

Le choix de l'endroit pour les réunions n’est pas anodin. Certains lieux sont plus propices à la communication ouverte que d’autres. 

Un espace calme et confortable où tous les membres se sentent à l'aise est à privilégier. Il peut s'agir de la maison familiale ou pourquoi pas, d'un endroit neutre, comme une salle commune. 

Il est important que ce soit autant que possible, toujours le même lieu. Cela contribue à formaliser ce temps d’échange, à créer un cadre dans lequel on se sent en sécurité, car en terrain connu. 

3 - Établir un ordre du jour

Chaque réunion fait l’objet d’un ordre du jour pour structurer les discussions. Avec l’utilisation d’un cahier familial dans lequel chacun écrit ce dont il souhaite parler, il est plus aisé d’établir la liste des points à aborder. 

Un enfant aura ainsi pu écrire qu’il en a assez que son petit frère ou sa petite sœur le dérange pendant qu’il construit ses maquettes. Il faudra alors prendre le temps de trouver ensemble une solution qui convienne à tous. 

Par ailleurs, certains thèmes sont récurrents. Ainsi, parce qu’il est bon de s’y prendre à l’avance pour réserver, la destination des vacances d’été peut être tranchée en décembre ou janvier. L’organisation des vacances d’hiver et de printemps se prévoit également quelques mois en amont. 

Pour que chacun contribue au bon fonctionnement du quotidien, la répartition des tâches ménagères, qui peut évoluer avec l’âge des enfants, peut aussi être régulièrement inscrite à l’ordre du jour. Sans oublier l’organisation des activités périscolaires par exemple. 

Les enfants peuvent exprimer un souhait qu’ils aimeraient réaliser. L’un proposera une balade à vélo avec un de ses parents, quand l’autre optera pour le cinéma. C’est l’occasion de prévoir des moments spécifiques pour chaque enfant. 

4 - Réguler la durée

Attention à ne pas prévoir un planning trop chargé. Même si chacun doit pouvoir s’exprimer, les courtes réunions sont généralement plus efficaces. Il vaut mieux parfois en programmer deux de façon rapprochée qu’une seule trop longue. La durée du conseil de famille peut s’allonger au fur et à mesure que les enfants grandissent.

A découvrir:   Glossaire en parentalité

5 - Affecter les rôles et responsabilités clés

Pour chaque réunion, le rôle et les responsabilités de chacun doivent être définis. Qui préside la réunion ? Qui est secrétaire pour noter les décisions ? D’un conseil à l’autre, ces affectations peuvent changer bien sûr. Chacun doit par contre bien comprendre ses missions pendant la réunion. 

6 - Encourager la participation de tous

L’environnement doit inviter à la prise de parole pour favoriser la participation de tous les membres de la famille. Chacun doit se sentir écouté et respecté. Des tours de parole peuvent être organisés. Puis, une fois que chacun s’est exprimé, les échanges qui suivent peuvent être régulés grâce à l’utilisation du bâton de parole

7 - Prendre des décisions et suivre les actions

À l’issue de chaque discussion qui nécessite un choix, des décisions claires doivent être prises. Elles sont alors  consignées dans un compte-rendu, glissé dans le cahier du conseil de famille. 

C’est bien beau de prendre des décisions, encore faut-il qu’elles soient suivies d’effets. C’est pourquoi il est essentiel d’assigner des responsabilités pour leur mise en œuvre. C’est un moyen de garantir que les décisions se concrétisent. Un point d’avancée des projets peut être fait à chaque conseil de famille.

Cet article te motive pour passer à l’action ? Alors c’est parti ! Je ne peux que t’inciter à te lancer et surtout à persévérer. Fais simple. Et si les enfants sont jeunes, choisis un sujet ludique pour un premier test. C’est l’occasion de présenter le bâton de parole et le cahier familial. Pour les plus jeunes, ils pourront dicter leurs suggestions de sujets à un adulte. Tu verras, ils pourront te surprendre par leurs propositions. 

N'hésite pas à poser tes questions en commentaires et à partager tes expériences!

Ces articles pourraient également t'intéresser:

Glossaire en parentalité
Comment éduquer sans punir?

N'hésite pas à poser tes questions en commentaires et à me dire ce que tu as pensé de cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Pour réduire les indésirables, ton adresse mail est nécessaire mais elle ne sera ni publiée, ni enregistrée et jamais utilisée pour t'envoyer des mails.

  • Merci pour cet outils que je ne connaissais pas. Je vais essayer de l’utiliser avec mes enfants.

    • Gaëlle VALLET dit :

      Bonne idée! N’hésite pas à faire un retour sur la façon dont cela s’est passé, ce que le conseil de famille a apporté, les éventuelles difficultées que vous auriez rencontrées.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    PARTAGER

    >